Kubernetes sur site ou dans le cloud – quelle est la meilleure solution pour votre organisation ?

/ 12.11.2023 Conteneurs

En tant qu’outil de gestion des charges de travail basé sur des conteneurs, Kubernetes a atteint des taux d’adoption sans précédent, notamment parce qu’il simplifie grandement le déploiement et la gestion des microservices. Par conséquent, les organisations sont confrontées à une décision clé : où déployer leurs clusters Kubernetes ? Si les solutions basées sur le cloud sont pratiques et évolutives, les déploiements sur site offrent davantage de contrôle et de personnalisation.   Le dernier rapport d’enquête de la Cloud Native Computing Foundation (CNCF), publié en février 2022 et impliquant plus de 3 800 participants du monde entier, précise que 96 % des organisations utilisent Kubernetes – une augmentation significative par rapport à 83 % en 2020 et 78 % en 2019. En outre, 93 % des organisations utilisent ou prévoient d’utiliser des conteneurs en production (une légère augmentation par rapport aux 92 % de l’enquête de l’année précédente). Quelques données seulement montrent que Kubernetes est le grand vainqueur de la bataille de l’orchestration des conteneurs. Dans ce billet de blogue, nous examinerons les avantages et les inconvénients de Kubernetes dans un environnement sur site et dans le cloud, pour vous aider à déterminer l’option qui répond le mieux aux besoins de votre organisation.

Qu’est-ce que Kubernetes ?

Kubernetes (parfois abrégé en K8s, où 8 représente le nombre de lettres entre le « K » et le « s ») est un système open source permettant de déployer, de mettre à l’échelle et de gérer des applications conteneurisées n’importe où. Il ne s’agit pas seulement de la possibilité d’exécuter des conteneurs sur plusieurs nœuds. Il maintient l’application séparée et isolée de l’infrastructure. Des fichiers de configuration textuels versionnables, un ensemble complet de fonctionnalités et des intégrations tierces sont désormais la garantie du succès du framework. Il n’est pas surprenant qu’il soit aujourd’hui le « favori des développeurs », avec plus de 5,6 millions de développeurs qui l’utilisent actuellement. Kubernetes automatise les tâches opérationnelles liées à la gestion des conteneurs et comprend des commandes intégrées pour le déploiement des applications, l’ajustement des applications, la mise à l’échelle des applications pour s’adapter à l’évolution des besoins, la surveillance des applications, et plus encore – ce qui facilite la gestion des applications. Il est conçu pour fonctionner avec différents fournisseurs de cloud, mais peut également être déployé localement.

Les modèles de déploiement de Kubernetes

Kubernetes possède une architecture flexible et prend en charge différents modèles de déploiement, ce qui permet aux organisations de choisir celui qui leur permet d’accomplir au mieux leurs tâches.

1. Déploiement local  

  • Cluster autogéré : Dans ce modèle, les organisations configurent et gèrent leurs propres clusters Kubernetes locaux. Elles sont responsables de l’achat et de la maintenance du matériel, du réseau et de l’infrastructure. Cette approche offre un contrôle total, mais nécessite des efforts opérationnels importants.
  • Solutions Kubernetes gérées : Certaines entreprises choisissent d’utiliser des solutions locales spécialisées, comme OpenShift ou Rancher, pour simplifier la gestion des clusters Kubernetes dans leurs propres centres de données. Ces solutions fournissent des outils et des plateformes pour faciliter le déploiement et l’exploitation.

2. Déploiement dans le nuage  

  • Services Kubernetes gérés 
Les fournisseurs de cloud public proposent des services Kubernetes gérés qui simplifient la gestion des clusters. Par exemple, Amazon EKS, Google GKE et Azure AKS sont tous des solutions Kubernetes entièrement gérées. Les organisations déploient leurs clusters dans le cloud, tandis que le fournisseur de cloud s’occupe de la gestion du plan de contrôle, les mises à niveau et l’évolutivité. Ce modèle réduit la charge opérationnelle.
  • Nuage hybride 
Certaines organisations adoptent une approche de cloud hybride, où elles déploient des clusters Kubernetes à la fois dans des centres de données locaux et dans des environnements de cloud public. Cela permet un déploiement flexible des charges de travail et un mélange de clusters autogérés et basés sur le cloud.
  •  Multi-cloud 
Dans ce modèle, les organisations utilisent plusieurs fournisseurs de cloud public pour éviter de dépendre d’un seul fournisseur. Elles peuvent déployer des clusters Kubernetes sur différentes plateformes infonuagiques.  Kubernetes Cloud

Kubernetes en local

L’exécution de Kubernetes en local peut bénéficier aux organisations qui ont besoin de plus de contrôle sur leur infrastructure, qui ont des exigences strictes en matière de sécurité ou qui doivent se conformer à des normes règlementaires. Choisir et configurer la bonne infrastructure pour un cluster Kubernetes est un défi qui nécessite des connaissances approfondies. Configurer et gérer soi-même un cluster à l’aide d’une distribution Kubernetes open source nécessite de planifier le nombre de nœuds maitres et le nombre de nœuds de travail qui seront nécessaires, ainsi que les ressources que devant être fournies pour chacun d’entre eux. La mise en place d’un stockage et d’un réseau adéquats est également essentielle.

 Kubernetes Cloud

La plateforme Kubernetes a été initialement développée par Google et est maintenant maintenue par la Cloud Native Computing Foundation (CNCF). Kubernetes peut être utilisé pour gérer des conteneurs dans différents environnements, y compris les centres de données locaux, les nuages publics et les nuages hybrides. Google Cloud propose un service Kubernetes géré appelé Google Kubernetes Engine (GKE), conçu pour simplifier le déploiement et la gestion des clusters Kubernetes sur Google Cloud Platform (GCP). Outre GKE, d’autres fournisseurs de cloud proposent des services Kubernetes gérés, comme Amazon Web Services (AWS), Elastic Kubernetes Service (EKS) et Microsoft Azure Kubernetes Service (AKS). Ces services permettent de déployer et de gérer des clusters Kubernetes dans le cloud sans se soucier de l’infrastructure sous-jacente.

Localement ou dans le nuage – évaluation des exigences commerciales et techniques

La décision de déployer Kubernetes dans un environnement sur site ou dans le cloud doit être murement réfléchie et tenir compte des besoins et contraintes spécifiques de l’organisation. Elle peut également impliquer une approche progressive, avec certaines charges de travail exécutées dans le cloud et d’autres localement pour atteindre le bon équilibre. Une collaboration étroite avec les équipes chargées des opérations, des finances et de la conformité est essentielle pour prendre une décision éclairée. Nous allons maintenant examiner certains des facteurs clés à prendre en compte lors du choix d’une mise en œuvre.

1. L’évolutivité 

Une mise à l’échelle efficace nécessite une planification minutieuse. Évaluez la stratégie de croissance de votre organisation et déterminez si vous devez être en mesure d’augmenter ou de réduire rapidement vos ressources.
  • Kubernetes dans le nuage — Les fournisseurs de nuage offrent une infrastructure évolutive qui peut être facilement partagée et retirée selon les besoins.
  • Kubernetes en local — La mise à l’échelle de Kubernetes en local peut toutefois s’avérer plus difficile et nécessiter une planification préalable minutieuse, notamment en ce qui concerne la mise à l’échelle verticale (ajout de ressources à un seul nœud).

2. L’expertise  

  • Kubernetes dans le cloud — Fonctionner efficacement avec Kubernetes nécessite un certain niveau d’expertise. Les organisations qui n’ont pas l’expertise ou les ressources nécessaires pour gérer leur propre infrastructure peuvent préférer utiliser des services Kubernetes gérés par des fournisseurs de cloud. Cependant, la gestion des services peut entrainer une dépendance vis-à-vis du fournisseur et des options de personnalisation limitées.
  • Kubernetes en local — Exécuter Kubernetes en local et le configurer soi-même nécessite des connaissances approfondies et est complexe d’un point de vue opérationnel. Les spécificités du déploiement de Kubernetes dans un environnement existant, y compris les serveurs, les systèmes de stockage ou l’infrastructure réseau, doivent être comprises en profondeur.

3. Les couts 

La structure des couts des déploiements sur site et dans le nuage peut être très différente. Les solutions en nuage gérées réduisent les couts opérationnels et constituent un bon choix pour les organisations disposant d’une expertise opérationnelle limitée. Les déploiements locaux nécessitent une gestion plus pratique. Les déploiements locaux impliquent des couts d’investissement initiaux, tandis que les déploiements dans le nuage sont souvent basés sur un modèle de paiement en fonction de l’utilisation réelle. Pour ce faire, calculez le cout total de possession (TCO) des solutions sur site et en nuage, y compris le matériel, les logiciels, la maintenance et les couts d’exploitation. Tenez compte des couts d’évolutivité, car les fournisseurs de services en nuage proposent des modèles de paiement en fonction de l’utilisation réelle, alors que les solutions sur site peuvent nécessiter un investissement initial. Comparez également les couts opérationnels liés à la maintenance et à la gestion d’une infrastructure sur site avec la facilité d’utilisation et de gestion d’un environnement en nuage. L’exécution locale de Kubernetes peut être plus rentable que son exécution dans le cloud, en particulier pour les déploiements à grande échelle.
  • Kubernetes dans le nuage – L’exécution de Kubernetes dans le nuage peut être couteuse, en particulier pour les déploiements importants. Le cout de l’exécution de Kubernetes dans le nuage peut inclure le cout des ressources informatiques, du stockage et de la bande passante du réseau.
  • Kubernetes en local – L’exécution de Kubernetes en local peut s’avérer plus rentable, mais nécessite des couts supplémentaires en termes de matériel et d’infrastructure.

4. Sécurité et contrôle 

L’exécution sécurisée de Kubernetes nécessite une planification et une configuration minutieuses. Certaines organisations ont des exigences spécifiques en matière de sécurité ou de conformité qui peuvent influer sur le choix du déploiement. Par conséquent, vous devez déterminer le niveau de sécurité des données et les exigences de conformité en premier lieu. Certains secteurs, comme la santé ou la finance, peuvent exiger des déploiements locaux stricts pour le contrôle des données. Les questions de souveraineté et de confidentialité des données sont également importantes, en particulier si votre organisation opère dans plusieurs régions ou pays. Déterminez si vous avez besoin d’un contrôle total sur votre infrastructure ou si vous pouvez tirer parti des services gérés du fournisseur de cloud, en sacrifiant une partie du contrôle. Tenez compte des efforts requis pour maintenir et mettre à niveau les clusters Kubernetes, y compris les correctifs, les mises à jour de sécurité et la maintenance du matériel.
  • Kubernetes dans le cloud — Les fournisseurs de cloud tels que AWS, Google Cloud et Azure proposent des services Kubernetes gérés qui contribuent à de nombreux aspects de la sécurité, notamment les mises à jour et la surveillance automatiques. Toutefois, il incombe toujours à l’utilisateur de configurer et d’utiliser ces services en toute sécurité.
En fin de compte, la sécurité de Kubernetes dans le cloud relève de la responsabilité conjointe du fournisseur de cloud et de l’utilisateur. Ce dernier doit s’assurer de suivre les meilleures pratiques et de sécuriser correctement son cluster afin de minimiser les risques et de maintenir un environnement Kubernetes sécurisé dans le cloud. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans l’article Stratégies de sécurité dans l’informatique dématérialisée —Vos données sont-elles en sécurité ?
  • Kubernetes en local — Les organisations qui ont besoin d’un plus grand contrôle sur leur infrastructure peuvent préférer utiliser un déploiement local, qui leur permet de personnaliser leur déploiement pour répondre à des besoins spécifiques. Il peut s’agir, par exemple, d’exigences de sécurité strictes ou de celles qui doivent se conformer à des normes règlementaires.
L’exécution de Kubernetes en local peut permettre aux organisations de mieux contrôler leur état de sécurité, mais nécessite des efforts supplémentaires, comme la configuration de pare-feu et de systèmes de détection d’intrusion.

5. Besoins en ressources 

Kubernetes a besoin d’un certain nombre de ressources pour fonctionner efficacement. Les besoins exacts en ressources dépendent de la taille du cluster et du nombre d’applications qui y sont exécutées. Le choix d’un déploiement de ressources approprié doit être analysé en fonction de la disponibilité des spécialistes qui gèrent l’infrastructure sur site par rapport à l’utilisation de fournisseurs de services en nuage gérés. Lors de l’exécution de Kubernetes, la mise en réseau est un facteur essentiel. Les organisations doivent s’assurer que leurs applications sont accessibles depuis l’extérieur du cluster tout en veillant à ce qu’elles soient sécurisées et isolées des autres applications exécutées dans le même cluster.
  • Kubernetes en local peut nécessiter de posséder et d’entretenir du matériel physique, ce qui peut convenir aux organisations disposant de centres de données existants.
  • Kubernetes dans le nuage permet d’utiliser les ressources d’un fournisseur de services en nuage.
Kubernetes en local

Résumé

Les organisations mélangent souvent ces modèles de mise en œuvre, en fonction des besoins, des objectifs spécifiques de l’organisation, de ses contraintes et des compromis qu’elle est prête à faire. Par exemple, utiliser Kubernetes géré dans le cloud pour certaines applications tout en conservant un cluster local pour d’autres. Les éléments clés à prendre en compte lors du choix d’une solution de déploiement sont les suivants :
  • Évaluation de la charge de travail de l’organisation
  • Contraintes budgétaires et projections de couts à long terme
  • Exigences spécifiques en matière de sécurité et de conformité applicables à l’industrie
  • Évaluation des compétences et des connaissances de l’équipe
  • Plans de développement de l’organisation
Peser soigneusement le pour et le contre de chaque option vous aidera à prendre une décision éclairée pour assurer le succès de votre déploiement Kubernetes. Si vous avez besoin de conseils ou d’une conversation sur le choix d’une solution de gestion de votre environnement de conteneurs, contactez-nous. Nous serons ravis de discuter avec vous et de vous aider à choisir la meilleure technologie pour votre projet.
Catégorie: Conteneurs


Conception, développement, DevOps ou Cloud - de quelle équipe avez-vous besoin pour accélérer le travail sur vos projets ?

Discutez avec vos partenaires de consultation pour voir si nous sommes compatibles.

Jakub Orczyk

Membre du Conseil d’administration/Directeur des ventes VM.PL

Réservez une consultation gratuite
kuba (2)